psychologue quimper :

Les tests psychologiques

Tests psychométriques et tests projectifs

Il existe deux types de tests en psychologie :


  1. Les tests psychométriques qui mesurent les performances d'un individu par rapport à sa classe d'âge.
  2. Les tests projectifs qui permettent aux personnes de dévoiler les grands thèmes de leur vie psychique.

Les demandes de QI (Quotient Intellectuel) font partie des tests psychométriques.

Cas d'une demande de test de QI ou Quotient Intellectuel pour un enfant

Quand une demande d'évaluation d'un Quotient Intellectuel émerge dans le discours d'un enfant, de ses parents ou d'autres "tuteurs" institutionnels, la question des moyens de testage se pose :


« A qui adresser cet enfant pour qu'il bénéficie de bonnes conditions de testage ? »


Seuls les psychologues sont en effet habilités à faire passer des tests. Deux raisons à ça :


  1. Les psychologues sont formés à ne pas réduire un individu à ses résultats ni à ses performances instantanées.
  2. Des entretiens préliminaires sont nécessaires pour évaluer la pertinence de la demande de passer un test.

Les entretiens préliminaires sont nécessaires car selon la personnalité et la dynamique de l'enfant à tester,

  • le test peut avoir un effet de réassurance. "Même si mes résultats scolaires sont médiocres, je ne suis pas aussi idiot que le regard des autres me le fait croire".
  • le test peut au contraire précipiter (y compris au sens chimique du terme) dans l'idée de débilité et de handicap définitif.

C'est depuis l'histoire de la psychologie dite "armée", un outil de ségrégation en plus d'être un outil de discrimination.

Outils de diagnostic

Les tests peuvent permettre de diagnostiquer une précocité (C'est assez rare selon la distribution statistique de la courbe de Gauss). Les tests pourront permettre alors à l'enfant d'envisager d'autres apprentissages et des institutions plus adaptées.


Au contraire, les tests peuvent confirmer des difficultés cognitives et en même temps donner des hypothèses sur les causes de ses difficultés. Est-ce une origine d'interactions organique, culturelle, familiale, socio-économique, etc. ?


Même s'ils se veulent des outils objectifs, les tests dépendent de l'environnement, des personnalités de l'observateur et de l'observé. La dimension affective et les effets de stress sont autant de biais qu'il appartient au psychologue de minorer et d'interpréter.

Alternative aux tests

Ce genre de diagnostic peut aussi s'appréhender de façon moins protocolaire, par ce que les professionnels du soins appellent l'anamnèse.

Il s'agit alors de permettre à la personne d'exprimer son histoire et d'envisager les causalités de ses difficultés et d'élaborer ses potentialités.

Cela peut éventuellement prendre la forme d'entretiens cliniques.

Au delà de la performance

L'ennui en classe chez un enfant peut en effet être le produit de sa précocité. Sa précocité pouvant même lui engendrer son échec scolaire (un comble !).

Il peut cependant ne pas s'agir de précocité mais d'une réel inadéquation entre les exigences du particulier et les exigences de la collectivité : Souvent les enfants nous rappellent que l'homme ne peut être réductible à ses performances et à des programmes conçus de toute pièce pour le canaliser vers un modèle unique.

Certains enfants s'ennuient parce que le programme scolaire n'offre pas assez de temps et d'espace pour les activités physiques. D'autres perturbent la classe dans une demande implicite d'être traités plus attentivement et de façon plus personnelle, avec malheureusement souvent une réponse de la part des adultes inverse à leur attente (inconsciente), etc. .

Un QI pour quoi, pour qui, par qui ?

En définitive, les tests et le Quotient Intellectuel ne sont exigés que dans la nécessité pour un enfant d'être pris en charge par l'Education Spécialisée.

Dès lors, ce sont les psychologues des institutions diligentées par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH http://www.handicap.gouv.fr/), qui font passer les tests aux enfants devant bénéficier des circuits de l'Education Spécialisée :

  • CLISS Classe d'Intégration Scolaire Spécialisée,
  • UPI Unité Pédagogique d'Intégration,
  • SEGPA Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté,
  • EREA Etablissement Régional d'Enseignement Adapté.

Certains psychologues des CMPI Centre Médico Psychologique Infantile qui dépendent de l'Hôpital Gourmelen, et des CMPP Centre Médico Psycho Pédagogique, disposent du matériel et font effectivement des passations de tests. Sans doute quelques psychologues en libéral ont-ils cette pratique : Cependant, du fait des investissements matériels (mallette de tests à réactualiser), du temps de passation et de correction, des nécessaires entretiens préliminaires et de l'entretien de conclusion, le coût financier peut être très conséquent pour une famille.

Ma pratique des tests

Par choix et orientation professionnels, je ne pratique pas les tests psychologiques.