psychologue quimper :

La médiation (familiale, de couple, professionnelle... ).

Indications à demander une médiation

Dans les cas de difficultés conjugales et familiales, il peut être salutaire de trouver un lieu de médiation pour pouvoir désamorcer les conflits, mieux comprendre les attentes de chacun, et tenter de trouver des solutions viables.


Ainsi avant une séparation imminente, pendant la séparation, et une fois un divorce prononcé, il devrait toujours être proposé de s'adresser à un tiers professionnel des relations humaines (à fortiori si les préoccupations juridiques, financières et patrimoniales prévalent entre les parties). En effet, les solutions qui négligent les aspects affectifs et sentimentaux, l'histoire et la dynamique de la famille, conduisent bien souvent à déchirer davantage et à exacerber les revendications à grand frais de procédures, de souffrances et de temps perdu.

En outre, la médiation est un temps d'échanges, de partage, et de paroles, qui autorise à faire le deuil de situations devenues difficiles et conflictuelles, tout en conservant la mémoire de ce qui a été vécu et de (re)construire en conséquence et en connaissance de cause.


Plus largement, la médiation s'adresse à toutes personnes aux prises avec des difficultés relationnelles et soucieuses de relancer un dialogue. Ce peut-être entre conjoints, entre parents et enfants, entre employeurs et employés, etc. La médiation est, par excellence, le lieu d'initiation du dialogue et de l'usage de la communication.

Neutralité et approche systémique de la médiation

Ce qui rend opératoire la médiation, c'est la neutralité du tiers professionnel : Son impartialité permet de sortir des logiques linéaires et culpabilisantes. Son absence de préjugé et de parti pris favorise l'exposition et le repérage des contextes, de l'histoire et des idéaux de chacun au-delà des motifs explicites qui contribuent au conflit.

Le psychologue, en position de médiateur, maintient un cadre de tempérence où les violences larvées ou déclarées s'engagent vers l'exploration de nouveaux espaces de partages entre les parties, en même temps que s'élabore un nouveau regard sur les implications personnelles autrefois saturées de reproches.

C'est à minima une relative garantie que chacun sera entendu.


Dans cette perspective, les conflits sont des moments importants car ils permettent de rencontrer l'autre et soi-même au plus proche de sa différence et de sa richesse à vivre.

Ma pratique de la médiation psychologique

Vous êtes invités à venir à mon cabinet.

Pour garantir une certaine sérénité, je propose en général aux participants de s'asseoir en demi-cercle afin d'éviter d'éventuels débordements qui seraient sous-tendus par leur face-à-face.

Les consultations pour médiation durent généralement une heure à une heure et quart. Le nombre des participants rend en effet nécessaire de prendre en compte des temps de parole conséquents et des interactions multiples.